A la Une

Les personnes entièrement vaccinées sont 65% plus susceptibles d’être hospitalisées et 1540 % plus susceptibles de mourir à cause de Covid-19 que les personnes non vaccinées selon les dernières données de Public Health England

Public Health England a publié le 19e briefing technique sur les variantes de Covid-19 préoccupantes et il montre que les personnes qui ont reçu au moins une dose d’un vaccin Covid-19 représentent plus de 65% de tous les décès présumés de Covid-19 à partir du 1er février 2021 au 19 juillet 2021.

Depuis le 18e rapport publié le 9 juillet qui couvrait les décès et les hospitalisations dus à la Covid-19 jusqu’au 21 juin 2021, le nombre de personnes entièrement vaccinées hospitalisées pour Covid-19 a augmenté de 169%, passant de 313 à 843. Alors que le nombre de personnes entièrement vaccinées qui ont malheureusement perdu la vie après avoir été testées positives pour Covid-19 a augmenté de 90%, passant de 116 à 265.

Cette augmentation significative a eu lieu au cours des quatre dernières semaines, alors que les chiffres précédents s’étaient accumulés sur près de 5 mois.

Au 19 juillet 2021, 121 402 personnes non vaccinées ont été testées positives pour la variante prétendument répandue et dominante du Delta Covid-19. Alors que 28 773 personnes entièrement vaccinées ont été testées positives pour la même variante. Parmi eux, 13 427 étaient entièrement vaccinés et avaient plus de 50 ans. Les 28 773 cas de personnes entièrement vaccinées prétendument infectées par la variante Delta de Covid-19 représentent une augmentation de 166% par rapport au chiffre observé il y a seulement quatre semaines, qui s’élevait à 10 834.

33 003 autres personnes ont également été testées positives pour la variante Delta après avoir reçu une dose unique d’un vaccin Covid-19 au moins 21 jours avant leur résultat positif. Et 21 088 autres personnes ont été testées positives pour la variante Delta moins de 21 jours après avoir reçu une seule dose d’un vaccin Covid-19.

Cela signifie que les personnes qui ont reçu au moins une dose d’un vaccin Covid-19 représentent 40,49% de tous les cas présumés de la variante Delta entre le 1er février et le 19 juillet 2021. Cependant, les doubles vaccinés ne représentent que 14% de tous. cas, mais 35% de tous les cas positifs chez les personnes qui ont reçu au moins une dose d’un vaccin Covid-19.

Mais nous savons qu’il n’a pas été prouvé que les vaccins empêchent l’infection ou la transmission de Covid-19, malgré les actions coercitives et implacables du gouvernement, des responsables de la santé et des scientifiques suggérant le contraire et trompant des millions de Britanniques en leur faisant croire qu’ils le font.

Il a été prouvé que les vaccins Covid-19 réduisent le risque d’hospitalisation et de décès uniquement dans les essais extrêmement courts et limités qui ont été menés et sont toujours en cours. Cependant, les méthodes utilisées pour prouver qu’elles réduisent le risque sont également discutables.

Au cours des essais, les personnes ont été injectées soit avec le vaccin Covid-19, soit avec un placebo. Ensuite, ils ont été renvoyés pour vivre leur vie normalement. Ils ont ensuite été testés à l’aide de la procédure contestée de test PCR Drosten pour la détection du virus SARS-CoV-2. S’ils ne l’avaient pas, ils ont décidé que c’était parce que le vaccin les avait empêchés de l’obtenir. À aucun moment, ils n’ont été exposés intentionnellement au virus Covid-19.

Ce que les gens ne prennent pas en compte, c’est que pendant que les essais ont eu lieu, des restrictions de verrouillage étaient en vigueur dans le monde entier, donc les personnes qui avaient reçu le vaccin risquaient beaucoup moins d’être exposées au prétendu virus Covid-19 dans le monde réel.

Il suffit de regarder les antécédents criminels obscurs de Pfizer et d’AstraZeneca pour voir que les résultats qu’ils ont publiés ne sont pas nécessairement fiables. Pfizer a été condamné à une amende de plus de 3,5 milliards de livres sterling depuis l’an 2000 pour des infractions comprenant des violations de la sécurité, de fausses déclarations médicales, la corruption et les pots-de-vin. Alors qu’AstraZeneca a été condamné à une amende de plus de 1,1 milliard de dollars depuis l’an 2000 pour des infractions liées à de fausses déclarations, à la corruption et aux soins de santé.

Mais nous n’avons plus besoin d’assumer les affirmations selon lesquelles les vaccins Covid-19 réduisent le risque d’hospitalisation et de décès dus à Covid-19, les données publiées par Public Health England le prouvent pour nous. 

Le tableau ci-dessus montre que sur les 121 402 cas présumés de la variante Delta chez des personnes non vaccinées, 2 152 personnes se sont présentées aux urgences, ce qui a entraîné une hospitalisation de nuit. Cela se traduit par 1,7 % des cas entraînant une hospitalisation d’une nuit en soins d’urgence.

Le tableau ci-dessus montre également que sur les 28 773 cas présumés de la variante Delta Covid chez des personnes entièrement vaccinées, 843 personnes se sont présentées aux urgences, ce qui a entraîné une hospitalisation de nuit. Cela se traduit par 2,9% des cas.

Cela signifie que les chances d’être hospitalisé avec Covid-19 augmentent de 65,5% si vous avez reçu deux doses d’un vaccin Covid-19, selon les données de Public Health England.

Malheureusement, le décès de PHE montre que c’est bien pire en ce qui concerne les décès dus au Covid-19 si vous avez reçu deux doses d’un vaccin Covid-19.

Le tableau ci-dessus montre que sur les 121 402 cas présumés de la variante Delta chez des personnes non vaccinées, seuls 165 sont malheureusement décédés. Cela se traduit par 0,1% des cas.

Le tableau ci-dessus montre également que sur les 28 773 cas présumés de la variante Delta Covid chez les personnes entièrement vaccinées, 224 personnes sont malheureusement décédées. Cela se traduit par 0,8 % des cas.

Cela signifie que les données publiées par Public Health England nous montrent que les personnes qui ont reçu deux doses d’un vaccin Covid-19 ont 507% plus de chances de mourir en raison de la variante Delta Covid que les personnes non vaccinées.

Cependant, 220 des 224 décès de personnes entièrement vaccinées concernaient des personnes de plus de 50 ans, qui représentaient 13 427 des cas présumés positifs de la variante Delta Covid-19. Cela se traduit par 1,64% des cas.

Cela signifie que les personnes qui ont reçu deux doses d’un vaccin Covid-19 pourraient en fait avoir 1540 % de chances de mourir en plus en raison de la variante Delta Covid-19 que les personnes non vaccinées.

Les fabricants, les scientifiques, le gouvernement et les autorités sanitaires affirment que les vaccins Covid-19 réduisent le risque de mourir avec Covid-19 d’environ 95 à 99%. Les données montrent qu’il s’agit d’un mensonge.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Tap News

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :