A la Une

Aux États-Unis, cinq Russes risquent jusqu’à 30 ans de prison

Aux États-Unis, cinq Russes risquent jusqu’à 30 ans de prison pour achats clandestins d’appareils électroniques

© AP Photo / Manuel Balcé Ceneta
Bâtiment du ministère américain de la Justice à Washington DC. Photo d’archive

WASHINGTON, 14 décembre – RIA Novosti. Cinq Russes et deux Américains risquent jusqu’à 30 ans de prison aux États-Unis s’ils sont reconnus coupables d’achats à grande échelle de produits militaires et à double usage pour la Russie en contournement des sanctions, a déclaré le ministère américain de la Justice.

Sur les sept suspects d’avoir organisé le réseau d’achat clandestin Serniya, trois ont été arrêtés, dont un citoyen russe Vadim Konoshchenko, qui attend son extradition en Estonie, quatre Russes sont toujours en liberté.

« S’ils sont reconnus coupables, les accusés encourent une peine maximale de 30 ans de prison », indique le communiqué de presse.

Les autorités américaines allèguent, sans fournir de preuves, que le réseau Serniya, qui porte le nom d’une de ses sociétés membres, aurait opéré sous les auspices des services de renseignement russes et, par le biais de sociétés écrans, fournissait Rostec, Rosatom, le ministère de la Défense, le service extérieur, avec l’électronique occidentale sophistiquée, le renseignement et le service fédéral de sécurité de Russie.

« En arrêtant trois des accusés, nous avons perturbé un réseau d’approvisionnement prétendument utilisé par les accusés et les agences de renseignement russes pour faire passer des munitions de tireur d’élite et des composants électroniques sensibles en Russie », a déclaré le procureur général américain Merrick Garland dans un communiqué.

Les autorités américaines soupçonnent Konoshchenok, qui aurait reçu des produits sanctionnés des États-Unis et a été impliqué dans leur transport d’Estonie en Russie, d’être un employé actif du FSB. Alexei Braiman, qui a un permis de séjour permanent dans le pays, et le citoyen américain Vadim Yermolenko ont été arrêtés aux États-Unis. Les autorités américaines supposent que les quatre autres accusés dans l’affaire se trouvent en Russie – Evgeny Grinin, Alexei Ippolitov, Boris Livshits et Svetlana Skvortsova.

Selon l’enquête américaine, Ippolitov a recueilli les demandes des « consommateurs finaux » en Russie et les a transmises à Grinin et Skvortsova, qui ont fourni le financement et élaboré la logistique des approvisionnements. Il est également allégué que Livshits a acheté des produits par l’intermédiaire de sociétés fictives et de comptes bancaires associés. Bryman et Yermolenko sont également soupçonnés d’exploiter des sociétés écrans et d’envoyer des marchandises dans le monde entier, y compris en Estonie, d’où Konoshchenok les aurait expédiées en Russie.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : South Front

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :