A la Une

L’armée syrienne avance vers la porte de Maarrat al-Nouman

Les troupes syriennes lèvent le drapeau syrien dans la ville frontalière de Quneitra sur les hauteurs syriennes du Golan le 27 juillet 2018. AFP

L’armée syrienne a continué d’ouvrir la voie à Maarrat al-Nouman pour poursuivre ses opérations militaires après avoir libéré plus d’une quarantaine de villages et localités dans l’est et le sud-est de la province d’Idlib.

Ces attaques visent à prendre le contrôle total de la ville de Maarrat al-Nouman et d’une partie de la route internationale qui la traverse. L’actuelle opération militaire syrienne à Idlib s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord entre la Russie et la Turquie (Sotchi) qui avaient suspendu depuis un an.

Les forces aériennes syro-russes ont pris pour cible le mardi 31 décembre les bases et les repaires des terroristes du Front al-Nosra et d’autres groupes terroristes qui leur sont affiliés, en particulier des groupes Ajnad al-Kavkaz et Ansar al-Tawhid, le long de la route internationale Alep-Saraqeb, a indiqué une source sur le terrain dans le sud de la province d’Alep au quotidien syrien Al Watan.

Dans les régions d’Icarda, d’al-Muhindsin et d’al-Zarbah, Tal Haddiyah, Ummah Ataba, Zemar et al-Cheikh Ahmed les bases et les dépôts de munitions des terroristes ont été pris et des dizaines d’entre eux ont été tués ou blessés.

L’artillerie de l’armée syrienne stationnée dans le sud de la province d’Alep a pilonné les rassemblements des terroristes dans deux villages de Jazraya et al-Uthmaniyah, détruisant un char et un véhicule blindé. Les trois terroristes qui se trouvaient à bord de ce véhicule ont été tués, a indiqué cette source. Ce convoi se dirigeait vers Maarrat al-Nouman.

« Les drones militaires syriens observent cette zone pour empêcher l’arrivée des équipements militaires des terroristes dans l’est et le sud-est d’Idlib. L’armée syrienne a pris jusqu’à présent le contrôle de plus de 40 villages, collines et vastes étendues de terre », a ajouté cette source.

Ces sources ont également annoncé l’arrivée de nouveaux équipements militaires au cours des deux derniers jours dans le sud d’Alep.

« De nouveaux fronts démarrer à l’ouest d’Alep et dans son sud-ouest pour appuyer les opérations militaires dans l’est et le sud-est d’Idlib, après quoi l’armée syrienne poursuivra ses opérations sur l’axe Abou al-Dhouhour en vue d’atteindre la ville de Saraqeb et quelques points le long de la route internationale entre Alep-Saraqeb, parallèlement à la ville de

« L’armée syrienne a également tué et blessé des dizaines de terroristes en attaquant des positions d’al-Qaïda à l’est de Maarrat al-Nouman et Saraqeb, ainsi qu’à Tel Manassé et à al-Ghaddafi, Maara al-Chawarin et al-Deir al-Gharbi », a déclaré à al-Watan une autre source sur le terrain au sud d’Idlib.

La Turquie a équipé ces terroristes d’un grand nombre de missiles antichars américains TOW pour renforcer leur équipement de combat et leur permettre de créer un équilibre sur le terrain qui empêchera plus de bases de s’effondrer, et ce, après qu’al-Watanya al-Tahrir et le Front al-Nosra se sont accordés avec la médiation de la Turquie sur le partage des tâches et de leurs terroristes le long des champs de bataille.

Le sud et l’est de la province d’Idlib, qui sont les points de contact avec les groupes terroristes dans la province d’Idlib (nord-ouest de la Syrie), ont été depuis le 19 décembre 2019 la scène de l’opération de l’armée syrienne pour libérer la dernière grande base terroriste du pays.

Jusqu’à présent, l’armée syrienne a réussi à libérer et à nettoyer plus de 20 villages et points importants à Idlib.

L’opération syrienne à Idlib a commencé après que la Turquie a reporté à plusieurs reprises ses engagements pris dans le cadre du sommet de Sotchi et d’Astana sur l’attachement des terroristes qu’elle soutient à l’accord de cessez-le-feu.

Source: Press TV

L’armée syrienne trouve un réseau de tunnels et de tranchées dans la campagne du sud-est d’Idleb

Mercredi, à Idleb, des unités de l’armée arabe syrienne ont trouvé, lors des opérations de ratissage des villages et des villes qui ont été libérés du terrorisme dans la campagne sud d’Idleb, un réseau de tunnels, de tranchées et de fortifications qui s’étendent sur des dizaines de kilomètres et relient un nombre de villages et de zones dans lesquels les organisations terroristes se sont propagées avant leur défaite.

Un commandant sur le terrain a déclaré à SANA qu’au cours des opérations de ratissage des villages et des villes qui ont été libérés du terrorisme pour démanteler les mines et les explosifs laissés par les terroristes et maintenir le retour des civils dans leurs foyers, les unités de l’armée trouvées dans les villages d’al -Raffeh, Tal al-Shieh, Um Jalal et d’autres dans la campagne du sud-est d’Idleb un réseau de tunnels, de tranchées et de fortifications qui s’étendent sur des dizaines de kilomètres qui avaient été utilisés par les organisations terroristes pour assurer le mouvement des terroristes et les protéger des grèves de l’armée arabe syrienne.

La source a souligné qu’un certain nombre de terroristes morts avaient été trouvés à l’intérieur de ces tunnels.

H. Zain

Traduction : MIRASTNEWS

Source : SANA

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :